Bien choisir son taureau

AVOCAT, Taureau Aubrac de 9 ans.

En système Aubrac, l’éleveur a deux possibilités :

-soit avoir tous les veaux de pure race Aubrac.

-soit pratiquer le croisement (avec un taureau de race charolaise dans la majorité des cas).

Aujourd’hui nous allons parler de la sélection en race pure Aubrac. Mais ce que je vais développer peut s’appliquer à n’importe quelle race. Et si cela est propre à la race Aubrac, je le préciserai.

1-Le père de ses futures vaches :

1-1 : Par où commencer ?

Tout d’abord l’éleveur doit définir ses objectifs en matière de sélection. Quels atouts ses vaches doivent elles posséder ?  Le lait, le gabarit, la rusticité, les qualités de race, les facilités de vélage, les qualités bouchères, etc…?

Se demander aussi comment sa production sera valorisée ? Elevage, vente pour la reproduction ou plutôt destinée à la boucherie ?

Une fois ses objectifs définis, l’éleveur pourra décider de la manière dont il va s’y prendre pour sélectionner son troupeau. Encore ici il aura 2 possibilités :

Fixer les qualités de son troupeau ou au contraire corriger les défauts.

L’âge du taureau que l’on veut acheter doit aussi être étudié. Plusieurs paramètres vont le déterminer :

  • Pour quelle date veut-on mettre l’animal au travail ? Est-ce un achat anticipé (un veau qui sera utilisé l’année d’après) ou à vocation immédiate (de l’automne pour le printemps ou même quelquefois 15 jours avant la mise à la reproduction).
  • Veut-on connaître les performances propres de l’animal au travers de son indexation (par le fait qu’il possède des produits) ou va t-on choisir le taureau en fonction de ses origines ? (sélection sur ascendance, parents, grands-parents …)
  • Sur quel type de bêtes sera t-il utilisé : des génisses ou des vaches ?
  • le tarif, quel prix peut-on y mettre ?
  • le coup de coeur
  • ou tout simplement l’opportunité !

Quoi qu’il en soit, le caractère de l’animal et les aplombs doivent être pris en compte en priorité. Si un de ces 2 éléments est jugé mauvais, le taureau ne doit pas être acheté ou gardé. Les conséquences sur le troupeau et sa conduite pourraient s’en ressentir pendant des années. De même que la sécurité au travail pour son propriétaire.

1-2 : Où et par quel intermédiaire acheter son taureau ?

Différentes façons de trouver un taureau s’offrent à l’éleveur :

  • Il peut se débrouiller seul et consulter différentes annonces qui paraîssent dans des journaux spécialisés ou en ligne (le bon coin).
  • Il peut aussi assister aux différents concours ou manifestations qui se déroulent tout au long de l’année et lui feront connaître les élevages vendeurs du type d’animal recherché.
  • L’acheteur potentiel pourra aussi demander à des intermédiaires de le renseigner. Pour certaines structures il est demandé une cotisation d’adhésion. Toutefois cela peut faire gagner à l’éleveur un temps précieux car il n’aura qu’à préciser le type d’animal recherché et la structure fera le tri en amont pour ne lui proposer que des animaux correspondant à sa recherche.
  • Enfin, pour les principales races bovines allaitantes en France (Limousine, Blonde d’Aquitaine, Salers, Gasconne et Aubrac), une station d’évaluation propre à chaque race permet à celui qui le souhaite d’avoir accès à des veaux reproducteurs âgés de 12 à 15 mois, évalués sur une certaine période, entre eux et selon des critères déterminés au niveau de chaque race.

1-3 : Le gêne mh ou gêne culard :

Il est important de savoir si son futur reproducteur est porteur du gêne culard. Car les veaux qui naissent porteurs de ce gêne demandent plus d’attention, surtout les premiers jours de vie. Ils sont souvent plus fragiles, avec quelquefois des problèmes cardiaques, ou même des difficultés pour téter leur mère (hypertrophie de la langue). Pour les femelles adultes on observe aussi un rétrécissement du bassin pouvant mener à des difficultés de vélage.

Certains éleveurs recherchent pourtant ce genre de taureaux car quand ils expriment ce gêne, ces animaux possèdent une proportion de masse musculaire (et donc de morceaux nobles) plus importante que la moyenne. Ce qui entraînera lors de l’abattage, un prix au kilo de viande ainsi qu’un poids carcasse plus élevé et donc une meilleure rentabilité de l’animal.

Toutefois au niveau de la race Aubrac, les animaux plébiscités pour être menés en race pure seront recherchés en priorité en l’absence de gêne culard. La race Aubrac est une race rustique appréciée pour ses qualités maternelles, sa faculté à faire un veau par vache et par an et sa facilité d’élevage. Elle se développe dans beaucoup de pays grâce à ces atouts.

1-4 : L’ insémination artificielle :

En race pure il est aussi faisable d’inséminer ses vaches.

Chaque année 2-3 veaux en moyenne, évalués à la station du Pouget sont retenus pour l’insémination artificielle. Ils doivent être issus d’élevages inscrit au Herd Book et adhérant au contrôle de performances ( VA4 ). Au terme de leur évaluation, ils sortent parmi les meilleurs de leur bande (performances propres et note herd book) et ne doivent pas présenter de défauts majeurs (problème d’aplombs, ouverture pelvienne insuffisante, mauvaise croissance, caractère dangereux).

Une fois sélectionné, ils sont envoyés dans une taurellerie pour être prélevés. Les doses ainsi récoltées sont mises à disposition des éleveurs l’hiver suivant. “Auriva”, une coopérative édite un catalogue détaillant les caractéristiques de chaque taureau, sa généalogie, ses performances en station et sa note herd book. Plus tard si le taureau a suffisamment de produits, il sera identifié “connecteur” et une valeur sur l’aptitude à l’allaitement des filles ainsi que leur aptitude au vêlage sera attribuée. De même que l’efficacité de carrière qui permet de savoir si les filles de ce taureau vieillissent bien.

L’insémination artificielle permet ce qu’il est plus difficile de faire en monte naturelle : le cas par cas, quel taureau pour quelle vache ? Mais on peut aussi choisir un taureau pour un lot de vaches. L’avantage est d’homogénéiser les produits à venir et à long terme, le troupeau. Cette technique a toutefois un inconvénient : l’indexation du taureau sur certains critères comme la transmission du lait ne sera connue que lorsque ses filles auront vêlé. Et les index seront d’autant plus précis qu’il aura un grand nombre de filles. Or les vaches ne vêlent pas avant 2 ans voir 3 dans la majorité des cas. Donc le taureau sera peut-être déjà mort lorsque l’on s’apercevra qu’il dégradait l’aptitude à l’allaitement ! Et si ce seul taureau a été utilisé durant la période de reproduction pour produire son renouvellement, on aura diminué l’aptitude à l’allaitement sur les futures filles de cette génération.

Donc si vous voulez utiliser un nombre restreint de taureaux a l’insémination, choisissez un taureau “connecteur” qui aura des index plus fiables grâce aux nombre importants de ses produits.

2 : Conclusion :

Je n’oublie pas 3 choses essentielles quand je choisis un taureau :

L’animal doit être sage, bien dans sa tête, respecter l’homme mais ne pas être en panique à son contact. Vous devez pouvoir l’approcher sans qu’il s’enfuit dès qu’il vous voit arriver. Le taureau et vous devaient éprouver une confiance réciproque.

Deuxième chose, il doit posséder de bons aplombs pour bien vieillir, pouvoir transhumer et faire plusieurs kilomètres tous les jours dans les montagnes en période estivale !

Et bien sûr, je m’assure que le taureau soit fécond et apte à la saillie ! Je regarde que les deux testicules soient présents, qu’il sorte bien la verge au moment de la saillie et que les vaches l’intéressent ! Et quand j’ai un doute je fais faire un diagnostic de gestation sur les vaches dont il devait s’occuper (prises de sang, prélèvement de lait après 30 jours, échographies après 50 jours, lien : http://www.therioruminant.ulg.ac.be/notes/200809/R05_Constat_gestation_2009.pdf ).

Pour trouver le taureau qui vous conviendra, n’hésitez pas à voir beaucoup d’animaux et prenez du plaisir à cette quête ! D’autant plus qu’il est très intéressant d’échanger avec des éleveurs passionnés par leurs animaux !

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 31
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *